Les technologies 3D

C’est surtout depuis les années 90 que toutes ces nouvelles technologies dites 3D sont apparues aux yeux de tous. Parmi celles-ci, l’impression en 3D mais bien d’autres encore… Ces procédés de fabrication qui partent d’un projet numérique qui se transforme ensuite en objet solide en trois dimensions a fait naître différentes techniques d’impressions dont la fameuse Stéréolithographie, quatrième révolution industrielle pour de nombreux secteurs de pointe dont l’aéronautique, la joaillerie, le médical…

Les technologies 3D et leur développement

Le procédé de Stéréolithographie (SLA) comprend une résine liquide solidifiée sous l’effet d’une lumière UV comme matériau d’impression.

Ainsi, nommée la quatrième révolution industrielle parce que cette technique a fait émerger. d’autres procédés de fabrication. Différents brevets au fil des années entre 80 et 90 ont vus le jour.

Notamment, le brevet de Frittage Laser Sélectif (Selective Laser Sintering ou SLS en anglais), qui repose sur la fusion d’une poudre plastique à l’aide d’un laser. Puis aussi, le brevet des premières imprimantes 3D par extrusion d’un filament plastique (Fused Deposition Modelling) (FDM), encore aujourd’hui considérée comme l’une des technologies d’impression les plus populaires, car elle offre à la fois une prise en main aisée et un coût d’acquisition assez faible. Ensuite, des technologies innovantes sont apparues, parmi elles, le liage de poudre (Binder Jetting)  qui utilise une poudre minérale, des encres de couleur et un liant. Une autre technologie celle du jet de matières (PolyJet ou Material Jetting) qui vient projeter des milliers de fines gouttelettes de polymères solidifiées sous l’effet d’un flash de lumière.

Puis est arrivé aussi le frittage laser direct de métal ou la fusion par faisceau d’électrons (e-BEAM). Tous les procédés sont encore et toujours améliorés et d’autres sont encore mis au point, dérivés de la stéréolithographie.

En 2016, le géant HP a mis sur le marché de la 3D une nouvelle technique celle du Multi Jet Fusion qui combine le liage de poudre et le jet de matières. Le nouvel eldorado de toutes ces technologies et procédés est désormais le métal et en cela de nombreux acteurs font valoir leurs arguments, c’est notamment le cas de : BeAM Machines, XJet, Markforged, Fives AM, Desktop Metal ou bien AdMetalFlex…

Les matériaux d’impression

Au fil des années, les matériaux d’impression 3D ont donc évolués. Certains se sont améliorés d’autres se sont développés, d’autres encore sont nés.
Du plastique au métal, passant même par des matériaux comestibles et aussi cendres de défunts, chacun avec ses propres caractéristiques spécifiques qui s’adaptent aussi à une technologie particulière.

Résine, filament, poudre, ce sont les différents formats qu’utilisent les technologies DLP et SLA, FDM, DMLS.

Marché en pleine croissance, les matériaux d’impression 3D n’ont sans doute pas fini de nous surprendre ! 

Elles ne cessent ainsi jamais de s’améliorer, les technologies d’impression 3D repoussent ainsi et toujours les limites de cette technologie de fabrication.

La variété des objets ainsi créés ne cesse aussi de s’élargir, tous les choix sont permis, selon les usages, selon les coûts, selon les matériaux utilisés, tout autant de possibilités et de complexités aussi. Vous pouvez prendre connaissance des techniques employées à travers la toile et les prestataires spécialisés en 3D.

Les technologies 3D nécessitent des acteurs expérimentés et compétents, c’est pourquoi et aussi de nombreux prestataires proposent désormais leurs services sur le net, et ce de partout en France, service d’impression 3D à Toulouse, Paris, Lyon, Marseille, Lille… dans toutes les grandes villes de France, pour que toutes les personnes qui souhaitent profiter des avantages du 3D puissent ainsi le faire.

La fabrication additive est désormais ouverte à tous ! 

Click here to add a comment

Leave a comment: