Des supports de communication réussis !

Les supports de communication web ou imprimés nécessitent bien souvent du temps et de l’argent. Pour plus de réussite totale dans la mise en oeuvre de tous ces supports, voici quelques conseils…

Amateurisme ou professionnalisme pour vos supports de communication ?

Pour tout ce qui touche à la communication : affiches, flyers, cartes de visites, site web ou plaquettes sont tout autant de supports très utiles et essentiels à toutes les entreprises.

supports-de-communication

Pour ces supports de communication, il existe deux possibilités de les mettre en oeuvre : d’une façon amateur avec quelques connaissances et outils gratuits disponibles, ou d’une façon professionnelle avec l’aide d’une agence compétente et formée qui dispose de toutes les connaissances en informatique, marketing, graphisme et communication.

De nombreux supports réalisés en amateur ont pu quelquefois desservir l’entreprise. En effet, certaines conceptions ne répondent pas aux conformités habituelles qui valorisent une entreprise et, par ailleurs les logiciels utilisés limitent souvent des évolutions et/ou extensions ultérieures très utiles. Ainsi, il convient de bien y penser.

La bonne préparation de vos supports de communication

Pour de bons supports de communication web et imprimés, il convient de réfléchir au préalable à divers points essentiels. En effet, entre professionnels et particuliers la communication n’est pas la même, donc il faut réfléchir à sa cible.

Il convient de préparer un fichier texte avec tous les éléments qui doivent apparaître sur le support sélectionné, affiche, flyer ou plaquette…Déterminer aussi la priorité des informations à faire apparaître. Localiser les fichiers sources du logo par exemple généralement fichiers Illustrator (.eps ou .ai) ou Photoshop (.psd)…

Si vous disposez d’une charte graphique celle-ci doit être évidemment transmise au graphiste, si vous devez compter sur d’autres logos partenaires, il convient là encore d’en faire part à votre graphiste.

Quelles sont les erreurs à éviter :

La non lisibilité des informations importantes de même, une mauvaise hiérarchie de ces mêmes informations importantes.

Ne pas réfléchir au préalable à tout ce qui peut mettre en valeur votre image.

Certaines polices de caractères sont à éviter comme par exemple la « Comic Sans MS » trop enfantine et amatrice…Le choix des couleurs est important, il faut déterminer le juste équilibre.

Les logiciels de création graphique les plus utilisés

Pour le web, les logiciels de création graphique recommandés sont :

  • Photoshop (extension .psd), un outil de retouche photo, mise en page, illustration, un logiciel dont l’utilisation est très répandue, autrefois destiné juste aux supports bitmap mais qui a désormais évolué permettant ainsi le travail en vectoriel. Il est très apprécié dans l’ensemble.
  • InDesign (extension .indd), un autre outil très utile pour créer des brochures et des magazines, autres supports qui détient plus de 4 pages, parfois utilisé aussi pour des flyers ou des affiches selon les graphistes, généralement associé à l’utilisations d’autres logiciels comme Photoshop ou Illustrator.
  • Illustrator (extension .ai), un autre outil très apprécié des illustrateurs, idéal pour tout ce qui est vectoriel, on peut dessiner des traits, les remplir, les modifier …
    Quelques conseils pour les supports de communication imprimés :

Pour les supports de communication imprimés et afin de les mettre en oeuvre au mieux, il convient aussi de suivre quelques étapes essentielles :

Tout d’abord, en passant par une agence de communication ou un graphiste, il convient de clairement savoir exprimer ses besoins et ses désirs. Généralement le professionnel s’appuie sur des supports existants, logo, texte, éléments numériques éventuels, ce, en vue de créer des supports conformes à l’identité visuelle concernée en terme de typos, éléments graphiques, charte graphique…

Tout cela concerne ainsi la création graphique, une étape longue pour le graphiste qui va devoir faire différentes propositions.
Si le travail convient, la validation interviendra, puis les étapes suivantes, maquettage, impression et livraison des supports.

Click here to add a comment

Leave a comment: