Site de niche, interview de Kevin Jourdan

Pour ma 1ère interview sur ce site, je reçois Kevin Jourdan, une référence dans le domaine du site de niche, connu pour son blog http://www.kjourdan.com/

Kevin fait partie des quelques opportunistes qui vivent de leurs sites de niche et de leurs propres produits, en misant avant tout sur le potentiel de conversion d’une niche plutôt que sur le volume de trafic potentiel.

C’est avec grand plaisir que je le reçois aujourd’hui sur mon blog !

site de niche affiliation avec kevin jourdan

Salut Kevin ! Pour commencer, est-ce que tu pourrais te présenter toi et ton parcours ?

Salut, merci pour l’invitation  🙂

Mon parcours… Il démarre en 2010 quand je « découvre » le web via mon premier job, aux Philippines à l’époque, dans une société Française qui cartonnait dans le domaine de la minceur en ligne.

J’ai passé quelques années dans le domaine, à bidouiller un peu tous les canaux d’acquisition existants sur le web, mais principalement celui de l’affiliation. Et un beau jour, je me suis dit que mes affiliés, à qui je signais chaque mois des chèques qui dépassaient largement mon salaire, devaient avoir compris quelque chose que je n’avais pas assimilé…

C’est donc à ce moment là (2013 environ) que j’ai décidé de plancher sur le sujet, et de monter mes premiers sites de niche pour « tester » l’idée de gagner de l’argent via Internet…

3 ans plus tard, je vis désormais de cette activité d’éditeur de site, et de plusieurs autres qui sont venues se greffer par la suite.

Que fais-tu essentiellement aujourd’hui ?

Aujourd’hui, mon activité se divise en 3 pôles :

  • Edition de site de niche : mon activité première que je continue. J’ai beaucoup réduit le nombre de sites sur lesquels je travaille, mais les développe désormais de façon bien plus avancée. 2-3 sites max, mais chacun avec un potentiel de croissance important, et qui me permettent de tester beaucoup de choses aussi bien au niveau SEO, que monétisation ou partenariats.
  • Blogging / formation : sur Kjourdan.com, démarré il y a un peu plus de 2 ans maintenant, et sur lequel je publie des études de cas ou des conseils pour partager ce que je fais / apprends dans mon activité au quotidien. La partie formation s’est naturellement greffée au partage de base fait sur le site et est désormais une partie intégrante de mon activité.
  • Consulting: impossible de ne pas l’inclure car c’est aujourd’hui une belle partie de mon CA, même si je compte bien la réduire au maximum (chaque heure travaillée pour quelqu’un d’autre est une heure « perdue » pour mes propre projets de site de niche, à moins que j’apprenne quelque chose de nouveau) dans les mois qui viennent.

Du coup, à quoi ça ressemble une journée pour toi ?

Je pourrais te dire que je commence par updater mes sites, puis écrire un article pour le blog avant de bosser avec mes clients, mais ce serait idéaliste (et faux).

Je n’ai pas une organisation précise. J’essaie chaque soir de planifier mes actions clés du lendemain, mais elles varient vraiment avec les interactions ou idées de la journée écoulée.

Ca peut m’arriver de passer 1 journée entière à créer un tunnel de vente, ou à chercher des liens, à briefer des freelancers, ou à ne rien faire du tout car j’ai décidé de prendre un jour off et de profiter de mon temps libre !

Tu fais partie des références en terme de site de niche, quels conseils donnerais-tu à quelqu’un souhaitant se lancer ?

De ne pas écouter tout ce qu’on pourra te dire pour te décourager de le faire !

La beauté du web, c’est que tout est possible. Quelqu’un qui se lance aujourd’hui dans les sites de niche, avec les techniques actuelles, et qui mettrait l’énergie suffisante, pourrait sous 1-2 ans gagner plus que moi à l’heure actuelle !

3 conseils « précis » quand même :

  1. Prendre les projets 1 par 1 : 1 site après l’autre, et y aller à fond. J’ai fait l’erreur à l’époque de vouloir multiplier les sites en pensant que plus de sites = plus de revenus potentiels. C’est faux. Si tu ne bosses pas sur ton site, il ne rapportera rien. Et quand on se lance, il vaut mieux mettre tout en œuvre sur UN site, quitte à se planter (ça arrive), et en tirer les leçons pour faire mieux la fois d’après, que de se lancer dans 3, 5 ou 10 sites et se retrouver sous l’eau et perdu face au travail à fournir.
  2. Penser « intention commerciale » : l’une des clés pour moi est de viser la qualité plutôt que la quantité, et donc de se concentrer sur ce qui a le plus d’intérêt pour atteindre ton objectif (un lien à forte autorité plutôt que 10 liens pourris, un mot clé qui convertisse 30 personnes par mois plutôt qu’un mot qui attire 10 000 visiteurs inutiles, etc…). C’est moins « shiny » que ce que tu peux souvent lire, mais ça paie. Plus vite. Et mieux.
  3. Etre patient. Y’a rien qui arrive juste en claquant des doigts, et si on t’a promis de gagner de l’argent vite et sans rien faire, on t’a embobiné. Sur le web, tout ce que tu fais au quotidien est incrémental. Chaque action menée, chaque mot clé visé, chaque article posté, chaque lien obtenu s’ajoute au travail fait précédemment. Tout s’accumule, rien ne disparaît. Et un jour, tu peux reculer, et admirer le boulot effectué et récolter les fruits de ton travail. Mais ce jour là va pas arriver tout de suite, va falloir bosser pour ça, et être patient pour voir les résultats. Mais une chose « magique » là dedans, est qu’une fois que ça commence à payer, c’est pour du (très) long terme potentiellement !

Pour toi, quelles sont les compétences requises pour se lancer dans les sites de niche ?

Je vais pas remettre la patience du coup ici !

Y’a quelques compétences clés qui peuvent aider à aller plus vite on va dire :

  • Avoir de bonnes qualités rédactionelles : soit pour rédiger ses propre articles, soit au moins pour être capable de fournir de bons brief à ses rédacteurs. Car comme tout, la rédaction peut-être sous-traitée.
  • Avoir un esprit ouvert et « analytique » : c’est beaucoup de bon sens le web. Tu vois une courbe, des chiffres, tu lis des livres, des forums, tu parles à des clients, et tu obtiens des informations qui te permettent de tirer des conclusions, de lancer des projets, d’en optimiser d’autres, etc… Si tu n’as pas cette volonté d’explorer, d’écouter, d’être critiqué aussi parfois, et que le traitement des informations obtenues ne t’intéresse pas, tu auras du mal à monter des sites de niche qui auront un vrai impact.

Et non, pas besoin d’être très technique pour s’en sortir, ça peut aider, OUI, sans aucun doute, mais ce n’est pas nécessaire pour s’en sortir aujourd’hui compte tenu de la simplicité des systèmes de création / gestion de sites web aujourd’hui !

Quels sont les outils que tu conseilles par-dessus tout ?

J’en citerais 2 que j’utilise quasi quotidiennement :

  • Long Tail Pro : pour la recherche et l’analyse de mots clés. Indispensable. Y’a d’autres outils qui proposent les mêmes services, donc le choix est vaste, mais c’est mon premier outil, et j’y suis resté fidèle.
  • ThriveThemes : pour leur solution toute intégrée (template WordPress, collecte d’emails, mise en forme des contenus, création de pages de vente, etc). Découvert y’a 1 ou 2 ans, et depuis tous mes sites tournent là dessus.

J’utilise d’autres outils de manière plus aléatoires comme aHrefs ou ProRankTracker pour suivre mes positions, et forcément tu fais pas grand chose de nos jours sans un bon auto-répondeur (aWeber ou autre), mais pour démarrer, les 2 premiers cités sont mes « indispensables ».

Niveau affiliation, quels sont tes systèmes de prédilection ?

La plupart de mes revenus sont issues d’affiliation en direct (domaine pharma). Mais au delà de ça, je bosse avec Amazon, 1TPE, ClickBank, ou même parfois via des plateformes comme Time One Group (anciennement Public Idées + quelques autres boîtes qui se sont regroupées).

Le choix du système varie vraiment selon la niche visée. Et je ferme aucune porte dans mes analyses pré-lancement. J’essaie par contre toujours de valider qu’il existe au moins 2 ou 3 façons de monétiser un site. Soit grâce à plusieurs affiliations (si une tombe, que je puisse basculer vers une autre), ou alors par d’autres moyens (Adsense, création de mon propre produit, etc).

Quels sont tes projets à venir ?

Poursuivre le développement de mes sites de niche, notamment sur 2 d’entre eux en lançant mes propres produits (numériques et physiques) pour venir challenger le modèle actuel d’affiliation, maximiser les profits, et à terme vendre l’un des sites.

Développer mon offre site clé en main sur Kjourdan.com. Il y a de belles choses à faire sur ce créneau, et j’aime l’idée d’apporter quelque chose de « prêt à l’emploi » à mes lecteurs. Tu as beau fournir pleins de conseils, ça reste toujours un petit déclic de se lancer dans l’aventure, je le sais, et je réfléchis donc toujours à des moyens de rendre ce saut plus simple, pour qu’un maximum de gens puissent « oser » créer leur premier site et commencer à se rapprocher de leur objectif, quel qu’il soit !

Arrêter le consulting ! Pour avoir 100% de mon temps consacré à MES projets. J’ai récemment investi dans plusieurs projets auxquels je souhaiterais pouvoir consacrer plus de temps et d’énergie, et cela passe par un sacrifice d’activités actuelles. Un sacrifice pas très douloureux tu me diras !

Un petit mot pour finir ?

Hmmm… Lance toi ?  🙂

 

 

Merci à toi Kevin pour ta disponibilité et pour le message que tu véhicules ! Gagner de l’argent sur internet, c’est possible, mais pas n’importe comment, il n’y pas de recette miracle, seul le travail, la méthode et l’organisation paient. J’ai découvert sa formation sur la création de site de niche et m’y intéresse de très près…

Click here to add a comment

Leave a comment: